Diabète : quelles conditions de vie ?

17 mai 2017

Problèmes de santé

mains-jointes-par-l-39-equipe_1150-100

Bonjour à tous,

Aujourd’hui nous abordons le sujet épineux du diabète, une maladie qui touche de plus en plus de personne.

Avant tout, il est nécessaire de définir cette maladie.

Les personnes souffrant de diabète rencontrent des difficultés à assimiler, utiliser et stocker des sucres apportés par l’alimentation. Ce déséquilibre entraîne un taux de glucose élevé dans le sang, il s’agit d’hyperglycémie.

D’où vient ce taux de glucose ?

Chaque aliment est composé de lipides, de protéines et de glucides. Les glucides apportent la majeure partie de l’energie dont le corps à besoin pour vivre.

Lorsque nous mangeons, le taux de sucre dans le sang augmente, car le les glucides sont pour l’essentiel transformé en glucose. Cette augmentation de la glycémie est détectée par le pancréas, dont les cellules bêta, en réaction à la glycémie, vont sécréter de l’insuline. Cette insuline va permettre au glucose de pénétrer dans les cellules de l’organisme, au niveau des muscles, des tissus adipeux et du foie dans lequel ce glucose sera transformé puis stocké. Ce qui entraîne la diminution du glucose dans le sang.

Vient alors au tour d’une autre hormone de rentrer en jeu, le glucançon. celui-ci va libérer le glucose stocké dans le foie lors d’un baisse d’énergie ou de glycémie en dehors des repas.

C’est cet équilibre entre les hormones qui permet la stabilité de la glycémie dans le corps. Lorsqu’une personne est atteinte de diabète, l’équilibre entre les hormones ne se fait pas.

Le dépistage du diabète :

Afin de savoir si une personne est atteinte de diabète, un calcule de la glycémie est pratiqué. Une personne est considérée comme diabétique lorsque à jeun, la glycémie est égales ou supérieure à 1.26 g/l lors de deux tests à la suite, ou lorsque la glycémie est supérieure à 2 g/l à tout moment de la journée.

 

Les différents types de diabète :

 

En générale nous parlons de 2 types de diabète, le diabète de type 1 qui représente 6% des personnes atteintes de la maladie, et le diabète de type 2, celui-ci représente 92% des diabétiques. Les 2% restant sont atteints de diabète de type MODY, LADA ou encore de diabète résultat de certaines maladies ou prises de médicaments.

 

Le diabète de type 1

Autrefois appelé diabète insulinodépendant, le diabète de type touche généralement les enfants, adolescents ou jeunes adultes.

Les symptomes de ce diabète se déclarent sous la forme d’une soif intensive, d’urines abondantes, ou encore un amaigrissement rapide. Le diabète de type 1 est le résultat de disparition des cellules bêta du pancréas qui aura pour cause une carence en insuline.

Les cellules bêta sont détruites par l’organisme qui ne les reconnaît plus. Le diabète de type 1 est considéré comme une maladie auto-immune. Ainsi, le glucose ne pouvant pénétrer dans les cellules, reste dans le sang, ce qui augmente le taux de glucose dans le sang.

Les raisons de cette destruction sont encore inconnue. Nous savons qu’il existe une prédisposition génétique mais les acteurs facteurs sont inconnus.

Le traitement de ce diabète se fait exclusivement par l’apport d’insuline, sous forme d’injections ou grâce à une pompe à insuline.

 

Le diabète de type 2

On retrouve le diabète de type 2 chez une population âgée de plus de 40 ans, même si de premiers cas d’adolescents ou jeunes adultes touchés par la maladie émergent en France.

L’obésité, un manque d’activité physique ou même un certain surpoids sont à l’origine de ce diabète. Dans le cas de cette maladie indolore, on estime que 5 à 10 ans s’écoulent entre l’apparition des symptômes premiers et le diagnostic définitif.

Deux anomalies sont le résultat de cette hyperglycémie :

  •  le pancréas produit de l’insuline mais en quantité trop faible par rapport à la glycémie , on appelle cela l’insulinopénie.
  • l’insuline est produite en quantité suffisante mais elle agit mal, on parle d’insulinorésistance.

Dans ces deux cas, l’insuline produite ne peut plus réguler la glycémie, ce qui fatigue le pancréas qui ne parvient plus à assurer une production suffisante d’insuline. Ce qui entraîne une non pénétration du glucose dans les cellules du corps, qui ainsi reste dans la circulation sanguine.

Les causes du développement de cette maladie ne sont pas précises, il peut s’agir d’une origine génétique. En effet, le facteur familial est prépondérant dans dans le cas d’un diabète de type 2.

Il peut aussi s’agir de problèmes alimentaires, ou de manque d’activité physique qui entraînent un certain surpoids.

Le diabète de type 2 se traite dans un premier temps via des mesures hygiéno diététiques, puis très rapidement grâce à des traitements antidiabétiques oraux ou par injection devant être associés à une alimentation équilibrée ainsi qu’à une activité physique régulière.

Ce diabète est une maladie évolutive, suite à une progressive augmentation des antidiabétique, des injections d’insulines sont proposées au patient lorsque la carence en insuline est trop importante.

 

Le caractère héréditaire du diabète

L’hérédité peut avoir un effet plus ou moins important en fonction du type de diabète. Si l’un des deux parents souffre de diabète de type 2, le risque de transmission aux enfants est égal à 40%, si les deux parents sont atteints ce risque passe à 70%. Quant au diabète de type 1, dans le cas d’un parent diabétique, le risque de transmission s’élève à 5% contre 30% si les deux sont touchés. L’arbre généalogique est donc utile afin de visualiser les membres victimes de diabète.

 

Les complications du diabète

Dans le cas du diabète, le traitement à pour objectif de normaliser la glycémie. En effet, une hyperglycémie prolongée entraîne sur le long terme une altération des nerfs et vaisseaux sanguins présent dans le corps. Ces complication peuvent entraîner une cécité, peuvent atteindre les pieds ce qui parfois conduit à une amputation, des troubles de l’érection ou encore une insuffisance rénale.

 

Ainsi les divers types de diabètes sont bel et bien des maladies différentes mais qui se caractérisent toutes par un excès de sucre dans le sang. Ce sont des maladies très sérieuses qui doivent être traitées efficacement.

Le diabète est une maladie qui se soigne très bien mais qui ne guérit pas. Toutefois, une diabétique peut être une personne malade mais en bonne santé !

 

Retrouvez tout le matériel nécessaire aux soins du diabète chez Solumed !

, , , , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Joannie Henry Hypnose Erick... |
Shiatsucergy95 |
Centre de Radiologie de Ver... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Parismassagedomicile
| Parcours endométriose
| BocaYoga Nord Deux-Sèvres